+243 814 577 052 ou +243 812 987 010 contact@womenofaith.com

Assistance humanitaire aux ménages affectés par les inondations causées par la crue du fleuve Congo

Women of Faith a apporté de l’assistance aux sinistrés de la récente crue du fleuve Congo à Kinshasa. Ne pouvant rester indifférente face aux cris d’alarme de ces populations dévastées, Nadine Banze et toute son équipe ont effectué des descentes mardi et mercredi dans les communes de Masina et Ngaliema pour distribuer des vivres et non vivres.

Distribution des vivres et non vivres à Masina

A l’étape de Masina, l’ONG « Women of Faith » a redonné le sourire aux sinistrés des communes de Masina et Limete. En présence de plusieurs autorités politico-administratives ecclésiastiques, la Coordonnatrice de « Women of Faith » a expliqué n’avoir pu rester indifférente face aux « cri d’alarme des autorités provinciales ». Avec sa direction, elle a approché l’Eglise de Jésus-Christ des Saints de derniers jours qui a rendu possible cette assistance.

Le geste de « Women of Faith » a surtout été salué par les autorités municipales. A Masina, le bourgmestre Joseph Shiku Katumba a exhorté aux bénéficiaires du partage à user également du partage.

« Nous remercions sincèrement l’ONG « Women of Faith » pour ce geste. Nous prions pour que l’action posée en ce jour ne se limite pas (…) A ceux qui n’ont rien reçu, nous promettons de nous battre pour qu’à la prochaine fois, des partenaires se multiplient », a déclaré Joseph Shiku Katumba.

En bon gestionnaire et après remercié l’Eglise des Saints de derniers jours pour son élan de cœur, l’autorité municipale a exhorté l’assistance pour une meilleure gestion et occupation des espaces publiques afin d’éviter le pire. « Si un drame ne se produit aujourd’hui, nous ne savons pas ce qui arrivera le lendemain », a-t-il averti.

Distribution des vivres et non vivres à Ngaliema

Le mercredi à l’étape de Ngaliema, c’était autour des habitants de Ngaliema et Mont-Ngafula de palper la générosité de l’ONG dirigée par Nadine Banze. Parmi les bénéficiaires, des personnes malentendantes. Dieumerci  Mayibazilwanga, chef de cette municipalité, n’a pas eu de langue de bois pour exprimer, au nom de ses administrés, sa gratitude à l’endroit de l’ONG « Women of Faith » mais aussi de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours, bailleur et partenaire de cette assistance.

« C’est un geste louable que j’ai particulièrement aimé le geste. Il vient soulager tant soit peu nos compatriotes qui sont dans des situations infra-humaines. Il y a d’autres qui n’ont pas d’endroits où dormir mais l’association est venue à la rescousse en leur apportant cette assistance composée entre autres des matelas », s’est réjoui le bourgmestre de Ngaliema.

Cette assistance, la deuxième du genre pour l’ONG « Women of Faith » après celle faisant suite aux pluies diluviennes d’octobre 2022, est intervenue après « identification » des ménages touchés par les crues de début d’année. A chaque ménage, un jeton a été remis à chaque ménage identifié.

Les biens remis aux sinistrés sont notamment un sac de riz, de semoule, de sel, et de sucre. Un bidon d’huile végétale, un pagne pour les mamans ainsi qu’un matelas complètent ce kit d’assistance, au grand bonheur des bénéficiaires, dont un père de famille au quartier Kingabwa à Limete dont la femme est décédée suite à la montée des eaux du Fleuve congo, laissant derrière elle huit enfants.

Mot des représentants de l’Eglise

L’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours a dit l’avoir fait de bon cœur et sans rien attendre en retour, se fondant sur les prescrits bibliques. Son représentant à l’étape de Ngaliema, Nixon Lomena, a résumé l’apport de l’Église en un concept : « l’amour pur » prêché par le Christ et qui doit être propagé.
« C’est l’amour pur du Christ que nous sommes en train de propager. Le Christ a dit : ‘aimez-vous les uns les autres, aimez votre prochain et aimez Dieu’. Il n’y a pas un autre but que de montrer notre amour à nos prochains comme ce bon samaritain qui était venu en aide à cet inconnu qui était tombé en cours de route », a-t-il expliqué.

De son côté, Jean-Jaques Mukongo, responsable de cette institution ecclésiastique dans le secteur de Masina, qui avait dans sa suite plusieurs autres cadres de l’Eglise dont le communicateur, a invité les bénéficiaires à partager le don reçu avec d’autres sinistrés qui n’ont pas été identifiés par l’ONGD.
« Ce que nous pouvons demander aux personnes bénéficiaires est de faire comme ce que le Christ a dit. La main qui donne, c’est celle qui reçoit. Ils ont reçu, tout le monde n’a pas reçu. Mais lorsqu’ils iront, qu’ils puissent avoir un cœur sensible pour partager avec les personnes qui n’ont pas reçu », a-t-il exhorté.

Nos récentes activités